Après Sophie JUGIE, Didier ROBIN, Président des Jeunes Agriculteurs (JA) de Baigneux-les-Juifs et d’Aignay-le-Duc, est le second acteur local invité à s’exprimer sur notre blog.
Alors que les préparatifs de la prochaine fête de l’agriculture, les 28 et 29 août prochains, à Poiseul-la-Ville-et-Laperrière (canton de Baigneux-lès-Juifs, Côte-d’Or), battent leur plein, il nous dit tout ce que nous avons toujours voulu savoir sur cet événement… sans jamais oser le demander 😉

Ne ratez pas la course de moissonneuses-batteuses !!!

En quoi consiste cette « Fête de l’agriculture » et quelles seront les animations proposées ?

«L’objectif premier, c’est bien sûr de rassembler des personnes (qu’elles appartiennent ou pas au monde agricole) à l’occasion d’une grande fête et d’animer nos cantons.

Cette fête est à la fois l’occasion de montrer au grand public un autre visage du monde agricole, mais aussi de permettre aux agriculteurs de se retrouver et de s’amuser !

Le site sur lequel la fête aura lieu est en pleine effervescence

Nous avons donc imaginé des animations très variées, comme par exemple :

  • un marché du terroir (en continu), pour découvrir, goûter et/ou acheter nos produits,
  • un village exposants, avec des stands tenus par des organismes agricoles, des entreprises, des artisans et commerçants,
  • des animaux de la ferme (une centaine pourra être approchée sur place : vaches, moutons, chevaux, ânes, cochons, poules, lapins…), avec un concours de bovins race Simmental,
  • une démonstration de moiss’batt’, cross et quads,
  • des expositions de matériels agricoles anciens et modernes,
  • mais aussi des attractions moins liées à l’agriculture, comme une structure gonflable et des manèges pour les enfants, etc. ».

Quelles seront les nouveautés cette année?

«Un concert (entrée gratuite, possibilité de se restaurer sur place) est prévu le samedi soir à partir de 19 heures. Trois groupes musicaux seront de la partie, avec un DJ pour clôturer la soirée.

Le dimanche, la grande attraction sera le saut à l’élastique ! Les personnes qui le souhaitent pourront monter sur une grue et se jeter d’une hauteur de 50 mètres. Il s’agira de notre seule attraction payante et nous comptons sur celle-ci pour attirer des personnes non issues du milieu agricole».

Combien de personnes attendez-vous ?

«Nous allons essayer de doubler le nombre d’habitants du canton de Baigneux qui s’établit à 1600 personnes. Passer la barre des 3000 visiteurs serait bien. Nous sommes dans un secteur où il n’y a pas beaucoup d’animations donc pour une fois qu’il y aura quelque chose, on espère attirer du monde !».

Quels sont vos moyens humains et financiers?

«Nous sommes une quinzaine de JA à préparer la fête. On se retrouve pour faire le point tous les jeudis soirs. Nous avons également la MFR de Liernais pour nous aider. Les élèves vont même rentrer une semaine plus tôt de vacances pour nous donner un coup de main! Sur le plan financier, une fête départementale nécessite un budget de 25 000 à 30 000 euros. Une partie du temps est consacrée au démarchage. Aujourd’hui, nous en sommes à une soixantaine de partenaires financiers».

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Et le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, dans tout ça ?

Parce que nous sommes une banque mutualiste, nous estimons que notre rôle  est aussi d’apporter notre appui à des initiatives locales et de contribuer à l’animation du territoire sur lequel vivent nos clients. C’est pourquoi, chaque année, nous accordons un soutien financier à des dizaines de manifestations et associations qui participent utilement au dynamisme de la Champagne et de la Bourgogne. C’est le cas pour cette fête de l’agriculture à Poiseul-la-Ville-et-Laperrière.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :