Qui peut s’estimer totalement à l’abri d’un coup dur ou d’un accident de la vie : maladie, décès d’un proche, divorce, perte d’emploi… ?

Une situation de fragilité qui, nous le constatons quasi quotidiennement,  peut malheureusement déclencher de graves difficultés financières (surendettement, insolvabilité) pour nos clients.

Et dans la tourmente, quel est le premier poste de dépense en péril ? Souvent, le logement, car le loyer ou le montant du prêt devient trop élevé et peut faire basculer dans la précarité.

Face à ces situations de détresse et de grande fragilité, un banquier doit-il tourner la tête en regardant ailleurs ?

Sans nous prendre pour l’Abbé Pierre -donc très modestement-, au Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, nous répondons  : non !

Et forts de nos convictions et de nos valeurs mutualistes, nous avons décidé d’agir localement pour aider les plus démunis à se loger en situation d’urgence, en partenariat avec Logilia et l’association Crédit Agricole Solidarité et Développement.

De gauche à droite : Vincent Delatte (Président de Point Passerelle Champagne-Bourgogne et 1er Vice-président du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne), Luc Démazure (Président de Crédit Agricole Solidarité et Développement) et Marcel Elias (Vice-président de Logilia)

Grâce à ce partenariat, 2 logements ont pu être achetés à Dijon : ils serviront à accueillir provisoirement (6 mois maximum) des personnes en grande difficulté financière, bénéficiant d’un accompagnement par notre association Point Passerelle, pour leur donner le temps de trouver une solution plus pérenne.

Nous les aidons en parallèle à trouver un nouveau logement (en partenariat avec les offices de HLM et les associations du secteur social), avec un loyer adapté et correspondant aux besoins des personnes à reloger.

Lieux d’accueil Point Passerelle en Champagne et en Bourgogne :

  • Dijon : 63 rue Jeannin
  • Troyes : 8/10 rue Colbert

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :