… c’est en tous cas ce qui ressort d’une infographie proposée par le site (américain) MBA Online, qui a regroupé un certain nombre de données intéressantes sur la fraude en ligne, dont je retiens plus particulièrement les aspects suivants :

(traduction dans la suite de cet article)

  • Les 3 mots de passe les plus utilisés aux États-Unis sont : 12345, 123456 et 123456789
  • 20% de la population utilise les mots de passe suivants : son propre nom, le nom de son conjoint, celui de son animal domestique, celui de sa ville, Dieu, argent, amour
  • 1 personne sur 5 utilise le mot « mot de passe » pour accéder à son compte bancaire en ligne (ah, pour le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, c’est raté : nos clients doivent pour leur part choisir un code composé de chiffres 😉 )
  • un pirate peut trouver un mot de passe composé de 8 lettres en seulement 2 heures. En revanche, il lui faudra 200 ans pour trouver un mot de passe de 8 caractères composé de chiffres et de lettres !
  • les pirates  s’attaquent peu aux sites bancaires en ligne : ils préfèrent s’attaquer aux forums et aux sites de e-commerce. Pourquoi ? Parce que la plupart des gens utilisent le même mot de passe pour TOUT et que  ces sites sont moins protégés.

Intéressant, non ?

Vous le savez, de notre côté, la priorité absolue est la sécurisation de vos données sur Internet, comme celle de vos moyens de paiement.
Alors en complément de nos propres efforts, il est important que nos clients se conforment à quelques habitudes très simples, mais qui compliqueront singulièrement la tache aux pirates…

Pour vous prémunir de toute mauvaise surprise sur la toile, voici quelques comportements de prudence que je vous conseille d’adopter dès à présent :

  1. Choisir un mot de passe différent pour chaque site Internet utilisé
  2. éviter les mots de passe trop facilement identifiables par un fraudeur (votre nom, votre ville, votre date de naissance, une suite logique de nombres…)
  3. Ne pas hésiter, si vous êtes visiteur habituel d’un site à changer le mot de passe régulièrement (sur ca-cb.fr utiliser le  lien « vos préférences »).

Vous voyez,  il est très simple d’être prudent. J’espère que ces quelques conseils de base vous auront été utiles !

Et bien sûr… N’hésitez pas à faire tourner l’info autour de vous 😉

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :