Des petites pilules roses, bleues et jaunes, aromatisées et proposées dans un tube stérilisé : est-ce l’idée que vous vous faites de vos assiettes de demain ?

Si oui, vous allez être déçus !

Car, loin des films de science-fiction des années 70, les 143 adhérents du pôle de compétitivité Vitagora planchent plutôt sur une alimentation axée sur le bien-être, la santé et le goût

Vitagora, vous connaissez ? Leader européen sur la thématique du goût, ce pôle de compétitivité basé à Dijon regroupe des acteurs de l’industrie agro-alimentaire (PME ou grands groupes), de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la formation  en Bourgogne, en Franche-comté et même… de la Corée au Canada, en passant par la Norvège et le Portugal !

Dans la suite de cet article, Christophe BREUILLET, le Directeur de Vitagora, nous explique tout… par le menu 😉

Goût, nutrition, santé… miam, ça nous donne faim tout ça ! Alors demain, M. Breuillet, on mange quoi ?

Chaque jour, Vitagora donne vie à des idées et innovations alimentaires aussi éclectiques que :

  • un jus de raisin moins sucré et à haute valeur nutritionnelle (projet Fijus-R@isol) : un projet porté par une PME leader européen du pur jus de raisin (Foulon-Soplagy), en collaboration avec 2 coopératives viticoles, 3 unités de l’INRA, l’Institut coopératif du vin et le CHU de Dijon.
  • une charcuterie toujours aussi bonne au goût… mais moins grasse (projet Substimag) : de nouvelles recettes inventées grâce à la collaboration active de 2 entreprises franc-comtoises renommées (Chazal et jean-Louis Amiotte), le laboratoire Emma de l’Université de Bourgogne et Welience, afin de limiter la teneur en lipides d’origine animale de la charcuterie.
  • une alimentation qui aide les Seniors à rester en pleine forme (projet Aupalesens) : une recherche menée par le Centre gériatrique de Champmaillot (Dijon), financée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et qui regroupe au total 9 partenaires. Objectif ? Prévenir la dépendance des personnes âgées (chutes, fractures, etc.) en essayant de comprendre comment l’évolution du goût avec l’avancée en âge peut entraîner la dénutrition.

Vitagora : de la fourche… à la fourchette, en passant par la baguette !

Inventer l’alimentation « plaisir » et « santé » de demain, en incitant les producteurs, les industriels de l’agro-alimentaire et les acteurs de la recherche à innover ensemble : vous l’aurez compris, telle est, pour simplifier, la mission portée par le pôle Vitagora depuis sa création, en 2005.

Et en 6 ans, Vitagora n’a pas chômé ! Grâce à la collaboration de tous les partenaires, 129 projets concrets ont en effet émergé (et été labellisés) autour de 4 grands thèmes :

  • le goût tout au long de la vie, par exemple en étudiant comment se forment nos comportements et nos préférences alimentaires dès le plus jeune âge,
  • la préservation du capital santé,
  • la fabrication de bons produits (recettes, emballages, etc.),
  • et l’élaboration des productions agricoles (l’impact sur le goût des variétés sélectionnées, etc.).

Vitagora, ça fonctionne comment ?

Réponse en un schéma :

Impact sur le territoire et sur le quotidien des Bourguignons ?

Le grand public n’en est pas toujours conscient mais l’impact de notre pôle de compétitivité sur l’emploi et le développement économique est loin d’être neutre !

Vitagora, c’est en effet 550 emplois créés (ou attendus d’ici à 2016) et 15 entreprises créées ou maintenues sur le territoire régional.

C’est aussi, par exemple, un Congrès annuel Goût-Nutrition-Santé (la 6e édition se tiendra les 22 et 23 mars prochains, à Dijon Congrexpo) qui attire, chaque année, des centaines de personnes du monde entier, avec les retombées économiques que vous imaginez.

______________________________________________________________________________

Vitagora et le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne : le goût du partenariat

Et le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, dans tout ça, me demanderez-vous ?

Il accompagne financièrement et humainement, depuis sa création, les travaux du pôle de compétitivité Vitagora.

Quoi de plus naturel pour la banque régionale de référence du monde agricole et de l’entreprise ?…

Pour en savoir davantage sur le rôle d’une banque auprès d’un pôle de compétitivité, cliquez sur l’image ci-dessous


 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :