Vous serez peut-être surpris, mais entre le PEL et le CEL il n’y a pas juste une lettre de différence ☺

Le Plan Epargne Logement (PEL) peut être la bonne option si vous souhaitez investir, dans un futur plus ou moins proche, dans l’immobilier : vous bénéficierez alors d’un prêt immobilier ou prêt épargne logement à un taux garanti et connu à l’avance.

Vous avez décidé d’acheter une résidence principale, de construire ou de faire des travaux dans celle-ci ? Le Compte Epargne Logement (CEL) peut vous y aider : au bout de 18 mois minimum, il vous permettra d’emprunter à un taux avantageux !

Lisez la suite de cet article pour faire le bon choix !

Quelles sont les conditions pour ouvrir un PEL ou un CEL ?

Pour ouvrir un PEL ou un CEL dans votre banque, vous ne devez pas avoir ouvert de Plan Épargne Logement (PEL) ou de Compte Epargne Logement (CEL) dans une autre banque.

En d’autres termes, vous ne pouvez détenir qu’un seul PEL et un seul CEL en tout et pour tout (par personne). Ces deux produits doivent être gérés dans le même établissement.

Sachez que vous pouvez toutefois ouvrir un PEL et/ou un CEL à votre fiston de 15 ans, tant qu’il respecte la règle ci-dessus !

Ouvrir un PEL ou un CEL, combien ça coûte ?

Rien du tout ☺ car aucun frais ni aucune commission ne sont perçus pour l’ouverture de ces comptes d’épargne.

En revanche, pour le PEL vous devez verser un montant minimum de 225€ et vous engager par la suite à verser 540€ minimum par an, soit 45€ par mois.

Pour le CEL, vous devez verser un montant initial de 300€ minimum, vous pouvez ensuite effectuer des versements réguliers ou ponctuels, à votre convenance, d’un montant de 75 € (minimum).

PEL ou CEL : lequel des deux choisir ?

Voici un tableau récapitulatif qui vous permettra d’y voir plus clair :

Epargne Prêt
Durée minimum Taux d’intérêt Montant max Prêt accordé Taux Durée
CEL 18 mois 1,5 % 15 300 € 23 000 € max 3,00 % entre 2 et 15 ans
PEL 36 mois 2,50 % 61 200 € 92 000 € max 4,20 % entre 2 et 15 ans

Vous pouvez bénéficier de prêts issus du régime des PEL et des CEL, avec un plafond de 92 000 €.

Si le CEL est souvent privilégié pour des travaux, c’est parce que le montant du prêt accordé ne dépasse pas 23 000 € et qu’il vous permet d’utiliser les sommes épargnées à court terme (18 mois, au lieu de 36 mois pour le PEL).

Mon PEL arrive à terme et je n’ai pas de projet immobilier, que faire ?!?

  • Pour le PEL :
    • vous pouvez proroger le plan jusqu’à 10 ans et continuer à verser dans la limite du plafond
    • ou décider de le clôturer et récupérer votre capital ainsi que vos intérêts
    • ou encore choisir de céder vos droits à prêt à un membre de votre famille (à condition qu’il détienne également un PEL depuis au moins 3 ans).
  • Pour le CEL : vous pouvez décider de céder vos droits à prêt à un membre de votre famille (à condition qu’il détienne également un CEL depuis au moins 12 mois ou un PEL depuis au moins 3 ans). La prime d’Etat prévue sera alors versée à l’emprunteur.

  • Il est également possible de transformer, à tout moment, un PEL en CEL : votre banquier tiendra alors compte du solde du PEL et des intérêts acquis pour respecter la limite de dépôt lié au CEL.

Des questions ?

Vous souhaitez nous poser des questions à propos du CEL ou du PEL ?

N’hésitez pas à déposer un commentaire (visible par tous) dans le cadre ci-dessous : nous vous répondrons également par le biais d’un commentaire !

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :