Compte joint (Source photo : Thinkstock)Le compte joint, c’est tout simplement un compte que vous ouvrez en commun avec une autre personne.

Oui, ça peut être une bonne idée… ou une moins bonne ☺

Pour vous aider à faire votre choix, faisons ensemble le tour de la question en 10 questions-clefs !

Aujourd’hui, nous vous proposons de répondre à vos 5 questions les plus fréquentes sur le compte-joint.

1 – Peut-on ouvrir un compte joint si l’on n’est pas marié ?

Compte joint entre co-locataires (Source photo : Thinkstock)

OUI bien sûr !

  • Vous pouvez ouvrir un compte joint avec la personne de votre choix : votre conjoint, la personne avec qui vous êtes pacsé(e), la personne avec laquelle vous vivez,
  • mais aussi, plus largement : un membre de votre famille, une personne avec qui vous n’avez aucun lien de parenté, votre colocataire, etc.

Le compte est ensuite alimenté par les titulaires comme ils le souhaitent (vous n’êtes pas obligés de l’alimenter avec les mêmes montants : c’est à vous de décider de la somme apportée par chacun).

2 – Nous sommes 4 co-locataires : peut-on ouvrir un compte joint pour nous 4 ?

OUI, le compte-joint n’est pas limité à 2 personnes exclusivement.

3 – Quand on ouvre un compte-joint, est-on obligé de fermer ses comptes individuels ?

Absolument pas !

Vous pouvez tout à fait conserver un compte individuel à côté de votre compte joint.

C’est même plutôt utile : votre compte individuel vous servira, par exemple, à séparer les dépenses qui vous concernent personnellement (achat d’une moto, remboursement de votre crédit étudiant…) de celles qui concernent aussi votre co-titulaire.

4 – Et si je suis marié(e) sous le régime de la séparation de biens ?

Cela ne vous empêche en aucun cas d’ouvrir un compte joint.

En revanche, dans ce cas, je vous conseille de réserver votre compte joint aux opérations de la vie quotidienne (dépenses courantes, loyer ou remboursement d’un prêt immobilier acheté en commun, vacances, etc.).

Bon à savoir : les sommes versées sur ce compte sont présumées appartenir pour moitié aux co-titulaires (sauf à prouver la part de chacun d’entre eux).

5 – Mon conjoint est chef d’entreprise (ou exerce en indépendant) : est-il risqué d’ouvrir un compte joint ?

Chef d'entreprise (Source photo : Thinkstock)

Personnellement, je trouve que oui.

Mon conseil : restez vigilants et, sur le plan comptable, séparez bien votre compte joint du compte professionnel de votre conjoint.

Il est par ailleurs important de savoir que si votre conjoint n’est pas à jour de ses cotisations à l’Urssaf, par exemple, TOUS les comptes bancaires au nom de votre conjoint (y compris un compte-joint) peuvent être saisis par l’Urssaf pour recouvrer la créance.

____________________________________________________________________________________

A suivre… Retrouvez nos réponses à 5 autres questions fréquentes sur le compte-joint dès le vendredi 24 août 2012 !

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :