©Vahan Mardirossian

©Vahan Mardirossian

Si je vous propose de découvrir un compositeur de musique de chambre, vous penserez tout de suite « homme à perruque et souliers en satin » ?

Perdu ! Florentine Mulsant, compositeur française de renom, est :

  1. une femme,
  2. bien vivante
  3. et éminemment sympathique.

Elle sera présente à Dijon, le 16 mai prochain, pour la première mondiale de sa dernière composition, spécialement créée pour le Quatuor Manfred. Rencontre.

Florentine Mulsant, comment cette collaboration avec le Quatuor Manfred est-elle née ?

Je connais Emmanuel HARATYK, l’altiste du Quatuor Manfred, depuis plus de 20 ans. Il y a quelques années, j’avais déjà collaboré avec lui et créé une sonate pour piano et alto. Cela nous a donné envie de retravailler ensemble, l’année dernière, sur un double Quatuor, pour un concert qui s’était déjà à l’époque tenu en Bourgogne, avec le Quatuor T’Ang et à l’invitation du Quatuor Manfred.

©Rozenn Quéré

©Rozenn Quéré

C’est toujours une chance, pour un compositeur, d’écrire pour un ensemble qui vous joue immédiatement. Cela fait vivre la partition, c’est un partage d’émotion que ne permet pas une composition créée puis rangée dans une armoire !

Et puis, je dois aussi vous avouer que travailler avec le Quatuor Manfred est à la fois un plaisir et un honneur ! Je dis souvent d’eux -et je le pense sincèrement- que c’est la Rolls chez les Quatuors à cordes : une musicalité exceptionnelle, une très très grande qualité et une renommée mondiale complètement méritée.

 

Comment décririez-vous la partition que vous avez composée spécialement pour le Quatuor Manfred (et qui sera jouée pour la première fois, le 16 mai prochain, au Musée archéologique de Dijon) ?

Salon-quatuor-manfredIl s’agit d’une composition de
4 mouvements, qui dure 20 minutes :

  • le violoncelle donne le premier thème, avec 7 variations qui mettent le thème en valeur, comme un fil d’ariane,
  • le 2e thème est basé sur un ostinato rythmique donné par le 2e violon, l’alto et le violoncelle. Le caractère du mouvement contraste avec le précédent : il est dansant, incisif et même un peu espiègle !
  • dans le 3e mouvement, c’est l’alto qui a le rôle de soliste et qui donne le thème. Il est repris par le violon, puis par un dialogue entre les instruments,
  • enfin, le mouvement final reprend deux thèmes énoncés par le 1er violon (l’un joué forte, l’autre joué piano) avec, à la fin du mouvement, une citation qui redonne le thème au 1er violoncelle du premier mouvement.

L’histoire est ainsi unifiée et la boucle comme bouclée.

 

Une création contemporaine jouée parmi des œuvres classiques, n’est-ce pas un peu étonnant ?

Effectivement, cette création sera jouée dans le cadre d’un concert qui met à l’honneur trois compositeurs romantiques : Boëly, David et Cherubini.

La composition que j’ai proposée est donc une œuvre contemporaine parmi un concert de partitions classiques de la fin XVIIIe / début XIXe siècle, ce qui fait naître des filiations, une histoire continue et des points de repère entre les œuvres.

S’il s’agit d’une ouverture pour le spectateur, il ne s’agit pas pour autant d’une rupture avec les compositions classiques : bien au contraire, cette partition est une musique actuelle mais sensible et expressive, très éloignée d’une vision agressive ou intellectualisante de la musique contemporaine.

 

Ne manquez pas cette soirée exceptionnelle !

Florentine Mulsant sera présente, le vendredi 16 mai 2014, lors de la première représentation de cette nouvelle création.

Ne manquez pas l’occasion de la rencontrer… et même de l’approcher en fin de représentation !

Informations et réservations : contact@quatuormanfred.com
(Plein tarif 15 €, tarif réduit 10 €).

__________________________________________________________________

Et le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, dans tout ça ?…

Parce que nous sommes une banque mutualiste, nous estimons que notre rôle est aussi d’apporter notre appui à des initiatives locales et de contribuer à l’animation du territoire sur lequel vivent nos clients. C’est pourquoi, chaque année, nous accordons un soutien financier à des dizaines de manifestations et associations qui participent utilement au dynamisme de la Champagne et de la Bourgogne.

Soutien du Quatuor Manfred depuis de nombreuses années, le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne marque une nouvelle fois sa volonté de soutenir la vie musicale, dans toute sa diversité, au cœur des territoires. N’est-ce pas ce qui s’appelle savoir mettre la vie culturelle locale en musique ?…

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :