VignetteVous vendez votre voiture (ou un autre bien de valeur) à un particulier ? Si oui, vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser les chèques de banque… et vous avez raison ! C’est en effet un moyen de paiement fiable et qui évite le problème des chèques impayés (non provisionnés).

C’est aussi très pratique si l’on doit vous verser un montant supérieur à 3 000 €uros (car dans ce cas, j’en profite pour vous rappeler qu’il est interdit de se faire payer en espèces).

Pour vous éviter toute mauvaise surprise, voici quelques astuces pour vérifier la qualité et la régularité d’un chèque de banque !

Chèque de banque : ce que vous devez vérifier avant de l’accepter

C’est un chèque émis exclusivement par des agences bancaires (un particulier ne peut pas l’émettre lui-même : il doit passer par sa banque et demander à ce qu’elle établisse pour lui ce chèque particulier).

Bien évidemment, comme leur utilisation n’est pas très fréquente (on ne vend pas sa voiture tous les jours !!!), des « petits malins » essaient de contrefaire les chèques de banque pour mieux vous escroquer.

De plus, on constate qu’ils sont employés pour des transactions de montants importants.

Pour vous assurer que l’on vous remet bien un vrai chèque de banque, voici mes conseils :

  • • Placez le chèque vers une source de lumière : est-ce qu’en filigrane (c’est-à-dire par transparence), vous voyez bien apparaître deux « semeuses » (silhouettes féminines situées à gauche et à droite) ?
  • • Voyez-vous également deux vagues (en haut et en bas) ?
  • • La mention « chèque de banque » apparaît-elle au milieu du chèque ?

Si oui, procédez à quelques dernières vérifications :

  • • Le chèque de banque est-il bien daté ?
  • • Est-il signé ?
  • • La somme à payer apparaît-elle en lettres ET en chiffres (comme sur un chèque classique) ?
  • • Soyez vigilant : des couleurs dégradées, des tâches, des traces de grattage, une écriture différente, des décalages d’impressions et autres corrections doivent vous alerter !

Et par mesure de précaution, n’hésitez pas à relire attentivement notre précédent article consacré au chèque de banque : dans tous les cas, bonne(s) vente(s) !

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :