A3_FEO2016Depuis le temps que vous êtes locataire de votre logement… avec des taux immobiliers aussi bas, vous vous dites qu’il faudrait penser à acheter un « chez vous » bien à vous, et vous avez raison ! Un logement dont vous serez propriétaire, dans lequel vous allez pouvoir percer des trous dans les murs, remplacer la moquette par du parquet et -enfin- aménager la cuisine de vos rêves ☺

Oui mais pour cela, vous allez avoir besoin d’argent et c’est là que le bât blesse… car vous n’avez peut-être pas (ou presque pas) d’apport personnel. En prévision de votre projet immobilier, voici nos conseils pour mettre intelligemment de l’argent de côté !

Pourquoi c’est aujourd’hui que vous devez commencer à épargner

Si vous envisagez un projet d’achat immobilier, même à moyen terme, c’est dès à présent qu’il faut mettre de l’argent de côté ! Pour au moins trois raisons :

  • • La première, c’est que plus vous vous y prendrez tôt, plus la somme épargnée sera élevée lorsque vous aurez besoin de l’utiliser. Cela tombe bien : car plus vous aurez d’argent de côté, moins vous aurez à emprunter… votre prêt immobilier vous coûtera donc moins cher. Et vous aurez sans doute un peu de « rab » pour faire des travaux, acheter des meubles ou de l’électroménager lorsque vous emménagerez.
  • • La deuxième, c’est qu’un apport personnel (c’est-à-dire une somme d’argent que vous pouvez immédiatement utiliser pour acheter votre bien immobilier : de préférence au moins 10% de la valeur du bien que vous souhaitez acquérir) est quasiment indispensable pour concrétiser votre projet, en complément d’un prêt immobilier. Voir que vous êtes capable d’épargner plusieurs centaines d’€uros par mois va rassurer votre banquier : vous vous donnez donc plus de chances d’obtenir un prêt.
  • • La troisième, c’est que ce sera aussi un moyen de vous rassurer vous-même ! Par exemple, si vous payez actuellement un loyer de 600 € par mois et si vous savez que pour acheter le bien de vos rêves, vous aurez besoin d’un montant de prêt qui correspond à un remboursement mensuel de 900 €, alors commencez à placer 300 € par mois : si dans plusieurs mois vous pouvez continuer à épargner sans difficulté, c’est que vous êtes 100% prêt(e) à acheter !

Bon, vous l’aurez compris : à moins que vous ayez la chance de gagner au Loto, il faut commencer dès maintenant à épargner. La bonne nouvelle, c’est que plus on s’y prend tôt et plus c’est facile !

 

Les différentes solutions pour vous constituer un apport personnel

Plusieurs possibilités d’épargne s’offrent à vous et votre choix va dépendre de votre manière d’envisager votre épargne. Pour schématiser :

  • • Soit vous voulez mettre de l’argent de côté à la fois pour votre futur projet immobilier, mais aussi pour avoir une réserve en cas de « coup dur » ou d’imprévu : voiture à remplacer, panne d’électroménager, etc. Dans ce cas, mieux vaut opter pour une épargne « liquide », c’est-à-dire dans laquelle vous pourrez piocher quand vous voulez. Par exemple, un Livret A ou le Compte Epargne Logement (CEL). Inconvénient : ces livrets sont actuellement faiblement rémunérés.
  • • Soit vous voulez épargner pour un projet immobilier précis et vous êtes prêt(e) à attendre au minimum 3 années avant de pouvoir utiliser la somme que vous avez mise de côté (vous pourrez toujours l’utiliser avant, mais vous perdez des avantages). Dans ce cas, vous avez plutôt intérêt à souscrire un Plan Epargne Logement (PEL), qui sera mieux rémunéré et vous permettra, entre autres avantages, de toucher une prime d’Etat au moment de votre achat.

Pour tout vous dire, votre choix va aussi dépendre de votre degré de « raisonnabilitude » ☺ En effet :

  • • Soit vous vous sentez capable d’épargner régulièrement chaque mois, auquel cas le PEL est idéal pour vous ;
  • • Soit vous préférez épargner un peu quand vous voulez, au fil de vos rentrées d’argent (primes, dons de la famille, etc.)… mais dans ce cas, il sera sans doute plus difficile de vous y tenir ! (optez pour un livret)

 

Mon conseil : dans tous les cas, épargnez en début de mois !

Je ne peux que vivement vous conseiller de privilégier l’épargne mensuelle automatique, dès que la paye est versée ! Car quand on attend la fin du mois pour mettre « ce qu’il nous reste » de côté, je sais d’expérience que l’on a peu de chances d’y arriver ☺

Oups, trop tard… Que faire s’il est trop tard pour vous constituer un apport ? Réponse ici

 

Plus d’infos ?

Pour vous guider dans votre projet, on a prévu une bande dessinée !

Pour en savoir plus sur les différentes manières d’épargner, cliquez ici

Et pour être bien conseillé(e), comme d’hab, ça se passe dans nos agences !

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :