A group of three young teenager  sitting in a lounge , one girl sitting on a beanbag turns to chat to her male friend.  They are using technological items such as a smartphone and laptops  . The angle is high above the teenagers looking directly down.

Vous êtes étudiant(e) et vous vous apprêtez à louer pour la première fois un logement ?

Dans cet article, nous avons listé 7 points essentiels que tout étudiant devrait connaître avant de devenir locataire !

1. Logement vide ou logement meublé : des durées de bail différentes

La durée de votre bail est importante, car elle détermine la période pendant laquelle le propriétaire s’engage à vous louer son logement. Elle est généralement inscrite dans le texte du contrat de location (document qui est obligatoire dès qu’un logement est proposé à la location), mais ce n’est pas toujours le cas.

Dans le cas le plus classique, les logements que vous visiterez seront vides : sachez que dans cette hypothèse, le bail de location sera conclu pour une première période de 3 ans (que vous pourrez, en tant que locataire, dénoncer avant son terme si vous le souhaitez : voir ci-dessous, point 6 de cet article). Cette durée de bail peut être portée à 6 ans si le propriétaire du logement est une entreprise (et non un particulier ou une SCI).

Pour une location meublée (c’est-à-dire lorsque le logement est équipé de meubles et de petit équipement électro-ménager), en revanche, la durée classique d’un bail est d’un an, mais pour un bail étudiant, elle peut parfois être ramenée à 9 mois.

2. Dépôt de garantie : quel montant ?

Là encore, le montant du dépôt de garantie, c’est-à-dire la somme que vous allez verser au propriétaire en début de bail et qu’il vous restituera au moment de votre départ s’il ne constate pas de dégradations dans le logement, est différent d’une situation à l’autre :

  • • Pour une location vide, le propriétaire peut demander l’équivalent d’un mois de loyer,
  • • Pour une location meublée, ce montant peut aller jusqu’à 2 mois de loyer.

 

3. Qui sera votre caution ?

Que le logement loué soit vide ou meublé, le bailleur (c’est-à-dire le propriétaire) peut demander à un étudiant la caution d’un tiers, de façon à se prémunir de tout impayé de loyer. Pour les étudiants, il s’agit généralement des parents, qui s’engagent ainsi à régler votre loyer si vous ne le faites pas vous-même.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les engagements et responsabilités de votre caution

Astuce : si vos parents ne peuvent pas se porter caution pour vous, par exemple parce que leurs revenus sont insuffisants, faites appel à Good’Loc !

4. Lisez très attentivement l’état des lieux !

L’état des lieux sert à décrire avec précision le logement et, le cas échéant, ses équipements : c’est un document très important, car c’est par comparaison avec l’état des lieux réalisé en début de location que le propriétaire pourra, à la fin de votre location, demander d’éventuels dédommagements et utiliser votre dépôt de garantie (voir ci-dessus, point 2 de cet article) pour réparer les dégradations constatées dans le logement lorsque vous en étiez locataire.

L’état des lieux doit obligatoirement être annexé au contrat de bail. Il en va de même pour le dossier comportant l’intégralité des diagnostics obligatoires et l’éventuel règlement de copropriété. Vous devez l’acter à l’amiable avec le propriétaire ou son représentant (agent immobilier…) au moment de la remise des clefs.

Bon à savoir : si vous louez un meublé, l’état des lieux doit être complété par un inventaire détaillé du mobilier.

 

5. Est-il obligatoire d’assurer un logement loué ?

Oui, en tant que locataire, vous devez obligatoirement assurer le logement que vous louez.

Mais sachez-le, au Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, des conditions préférentielles sont réservées aux jeunes locataires !

En savoir plus sur notre assurance habitation étudiants

 

6. A quelle date pourrez-vous quitter la location ?

  • • Pour un logement vide, le préavis doit être donné 3 mois avant la date à laquelle vous souhaitez partir. Dans certains cas, ce délai peut toutefois être ramené à 1 mois : par exemple, si vous louez dans une zone dite « tendue » (les grandes agglomérations, la région parisienne) ou si vous devez déménager parce que vous avez trouvé votre 1er emploi.
  • • Pour un logement meublé, le préavis légal est d’un mois seulement.

 

7. A quelle date le propriétaire peut-il vous demander de partir ?

Le propriétaire du logement s’engage davantage que vous puisque, sauf procédure d’expulsion ou accord amiable, il ne peut pas vous demander de quitter le logement avant la fin du bail.

Dans ce cas, il devra vous prévenir au minimum 6 mois (logement vide) ou 3 mois (logement meublé) avant la fin du bail, afin que vous ayez suffisamment de temps pour trouver un autre logement.

 

Et si c’est vous, le propriétaire bailleur ?

N’hésitez pas à cliquer ici pour découvrir nos différentes formules d’assurances : sinistre, impayé de loyer, dégradation, protection juridique ou même absence de locataire !

Que vous soyez propriétaire ou locataire, contactez votre conseiller le plus proche pour faire le point sur vos besoins en assurance.

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :