Savez-vous que depuis le 6 février dernier, changer de banque est devenu plus facile ?

C’est en effet à cette date que la loi Macron, votée en 2015, est entrée en vigueur. En pratique, cela signifie que ce sont désormais votre ancienne et votre nouvelle banque qui se chargent de toutes les formalités… ou presque, car il y a quand même quelques points de vigilance à conserver !

Dans la suite de cet article, nous vous expliquons concrètement comment les choses se passent désormais…

Je veux changer de banque : que dois-je faire ?

Concrètement, pour vous, la seule chose à faire (ou presque : voir suite de cet article) est d’ouvrir un compte courant dans votre nouvelle banque.

Votre nouvelle banque va alors vous faire signer un document qui s’appelle « mandat de mobilité », ce qui lui permettra de gérer pour vous toutes les formalités liées à votre changement de compte bancaire.

Par exemple, votre nouvelle banque va prévenir tous les organismes qui prélèvent régulièrement de l’argent sur votre compte courant, comme par exemple votre fournisseur de gaz et/ou d’électricité, de téléphone, le Trésor Public, etc. Elle va aussi informer les organismes qui effectuent régulièrement des virements en votre faveur (ex : votre employeur, votre caisse de retraite, etc.).

Si toutes les structures concernées respectent leurs délais de réponse, tout doit pouvoir se mettre en place dans une période d’environ 30 jours.

 

Qu’est-ce que vous devrez continuer à gérer vous-même ?

  • • Attention, notez bien que seuls seront contactés, par votre nouvelle banque, les organismes qui ont régulièrement prélevé ou viré de l’argent sur votre compte au cours des 13 derniers mois. Si vous recevez ou versez régulièrement de l’argent à un particulier (votre conjoint, votre ex-conjoint, vos parents ou enfants…), c’est toujours à vous qu’il appartient de les prévenir du changement de vos coordonnées bancaires et d’effectuer les formalités correspondantes.
  • • De la même manière, votre nouvelle banque ne s’occupera que de ce qui concerne votre compte courant. C’est donc à vous qu’il incombe de gérer le transfert -ou pas- de vos éventuels autres comptes (notamment d’épargne). Pour mémoire, je vous rappelle que les plans et comptes épargne logement (PEL et CEL) sont transférables à condition que les deux banques soient d’accord (des frais peuvent être appliqués) et qu’en revanche, les produits d’épargne réglementés (Livret A, Jeune, Développement Durable et Solidaire, Epargne Populaire) ne sont PAS transférables. Vous devrez donc clôturer celui de votre ancienne banque pour en ouvrir un nouveau dans la nouvelle banque… et accepter de perdre une quinzaine d’intérêts, le cas échéant.
  • • Enfin, pour éviter bien des tracas, n’oubliez pas de laisser sur votre ancien compte une provision suffisante pour les chèques non encore présentés et les paiements par carte bancaire à venir. Ces opérations doivent pouvoir être honorées car dans le cas contraire, vous risquez un rejet pour chèque sans provision et une interdiction bancaire, même si le compte est clos. A titre personnel, je vous conseille de conserver pendant une période transitoire (par exemple, 6 à 8 semaines) les 2 comptes ouverts, afin de vous assurer que tous les émetteurs ont bien eu le temps d’effectuer les changements de domiciliation.

 

Cet article vous a été utile ?

Alors n’hésitez pas à le diffuser largement autour de vous, par e-mail ou sur les réseaux sociaux ! Vous rendrez certainement service à de nombreuses personnes qui ne connaissent pas leurs droits.

Et bien sûr, si comme l’immense majorité de nos clients, vous êtes satisfait(e) du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, profitez-en pour recommander à vos proches d’ouvrir un compte bancaire chez nous

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :