Après plusieurs années de désamour, les plantes d’intérieur ont le vent en poupe. Stars des librairies, des magasins de décoration et des réseaux sociaux, elles réclament peu d’espace et peu d’efforts. Pour un maximum de bienfaits !

Pour un effet relaxant


Si on les additionne, les plantes vertes créent un effet « forêt » relaxant. Dès 1986, les chercheurs Ulrich et Simons ont démontré que la vue des plantes diminuait les symptômes physiologiques liés au stress : baisse de la tension musculaire et de la pression artérielle, rééquilibrage du rythme cardiaque… Le fait de planter, couper ou arroser met le cerveau au repos. D’autres études scientifiques ont montré que le simple fait d’être en contact avec des plantes vertes augmente le sentiment de bien-être et même, selon l’université de Melbourne, la créativité et la productivité.

Mode d’emploi


Les plantes d’intérieur s’achètent en jardinerie : ficus, lierre, fougère… Leurs besoins ? Ils sont modestes : un peu de terreau, un arrosage une fois par semaine, et le tour est joué. Il convient d’installer les plantes à proximité des fenêtres et de changer les pots au fil de leur croissance. En panne d’idées ? Allez donc faire un tour sur Instagram sur #urbanjungle.

Comment constituer son carré d’herbes aromatiques


On trouve facilement du thym, de la ciboulette, du basilic, du persil ou de la menthe en jardinerie, et même au supermarché. Les plantes aromatiques peuvent rester dans leur pot d’origine, ou être replantées dans des contenants plus originaux, comme des tubes ou des présentoirs verticaux. On les installe tout prêt d’une fenêtre et on les arrose pour garder la terre humide. Attention : le thym et le romarin doivent recevoir de l’eau une fois par semaine, pas plus. Et à la belle saison ? Si possible, on sort ses plantes aromatiques sur le rebord de la fenêtre.

© Uni-médias – 2019

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez des articles similaires :